Hygiène
Articles

L’odeur du virus

Le virus a‑t-il une odeur ? Bien sûr que non, répon­dra le bien-pen­sant. Et pour­tant, lit-on, il exis­te­rait des chiens qui reni­fle­raient les malades du Covid mieux que tout test chimique.

L’o­deur du virus, c’est donc l’o­deur du malade et l’ef­fluve de la mort. Par le biais des innom­brables dis­cus­sions et débats sur les modes de conta­gion et les répar­ti­tions d’aé­ro­sols, par le biais des mesures de dis­tan­cia­tion et de l’o­bli­ga­tion du port de masque, c’est tout l’i­ma­gi­naire de la peste, du cho­lé­ra et des pires épi­dé­mies de l’his­toire du monde qui est réac­ti­vé par la pro­pa­gande poli­tique et médiatique.

Il semble oppor­tun, dès lors, de revi­si­ter notre pan­dé­mie sous l’angle de l’o­deur de la mala­die et de l’air pes­ti­len­tiel dans notre ima­gi­naire social.  (Lire la suite … )

Articles

La politique du suffisant

Quand André Gorz publie « L’é­co­lo­gie poli­tique entre exper­to­cra­tie et auto­li­mi­ta­tion » en 1992, il n’en est pas à son pre­mier essai sur l’écologie.

Comme le rap­pelle Chris­tophe Gil­liand dans sa pré­face à la nou­velle édi­tion du texte de Gorz, parue en avril 2019, l’article « consti­tue la somme d’un enga­ge­ment intel­lec­tuel cou­rant sur une tren­taine d’années ».

La pers­pec­tive de Gorz peut éton­ner à l’époque où la science est mas­si­ve­ment invo­quée pour don­ner un poids poli­tique à l’écologie.
Gorz se situe aux anti­podes de l’approche des grands mou­ve­ments éco­lo­giques mon­diaux actuels, des « ven­dre­dis pour l’avenir » à la COP25. 

Une invi­ta­tion donc à relire l’article avec toute l’attention que mérite un tra­vail de réflexion de trois décen­nies …  (Lire la suite … )

Articles

De la contestation à la révolution bourgeoise

Dans leur mani­feste du Fémi­nisme pour les 99%, C. Arruz­za, T. Bhat­ta­cha­rya et Nan­cy Fra­ser pro­posent une cri­tique impor­tante du fémi­nisme de la « deuxième vague ». Le fémi­nisme libé­ral, c’est-à-dire la variante la plus popu­laire du fémi­nisme dit de la « deuxième vague », écrivent-elles, n’est pas une solu­tion au pro­blème de l’inégalité, mais fait par­tie du pro­blème de l’inégalité.
Com­ment donc ce fémi­nisme a‑t-il fini par faire par­tie du pro­blème qu’il visait à résoudre ? Pour répondre à cette ques­tions, Arruz­za, Bhat­ta­cha­rya et Fra­ser reprennent à leur compte une cri­tique du fémi­nisme libé­ral contem­po­rain issue du fémi­nisme mar­xiste …  (Lire la suite … )

Radio

Fraen un d’Muecht ?

Gläich­be­rech­te­gung, esou schéngt et haut all­ge­meng a Wirt­schaft a Poli­tik uge­holl, hees­cht, datt d’Fraen déi näm­lech Rech­ter, déi nämm­lecht Pos­ten an déi nämm­lecht Salairë wéi Män­ner kréie sol­len. Dofir gëllt dann och Pari­téit als déi uni­ver­sell Léi­sung vum Pro­blem vun der männ­le­cher  (Lire la suite … )

Radio

Homo Oeconomicus

1. Mënsch, Indi­vi­duum, Sujet : eng kuerz Ges­chicht « L’homme est une inven­tion récente dont l’archéologie de notre pen­sée montre aisé­ment la date récente. Et peut-être la fin pro­chaine », schreift de Michel Fou­cault an engem vill dis­ku­téier­ten Zitat zum Schluss vun Les  (Lire la suite … )