Skip to main content

Wilhelm Reich : Sexualité, marxisme et psychanalyse

Wilhelm Reich : Sexualité, marxisme et psychanalyse

Au moment où jamais dans l’histoire avons-nous assisté à une aussi intense marchandisation de la sexualité et des corps, principalement féminins, mais aussi enfantins, il importe de réfléchir sur les mécanismes de soumission mis en œuvre par le capitalisme dans le domaine de la sexualité.

Cette marchandisation induit des transformations qui impliquent un changement profond du vécu personnel de l’individu. D’où l’intérêt de la publication de cet essai qui regroupe deux textes importants écrits par Wilhelm Reich.

Les premières métapsychologies de Freud

Les premières métapsychologies de Freud

Freud commence comme chercheur de laboratoire en neuropathologie qui travaille sur les tissus nerveux, il finit comme celui qui écoute et déchiffre les «romans» personnels de ses patients.

Ce passage ne va pas de soi.

Pour reprendre une ancienne distinction épistémologique, Freud passe d’une science de la nature, c’est-à-dire d’une science nomothétique, à une science idiographique, une science historique.

Lacan. La théorie. Essai de critique intérieure

Lacan. La théorie. Essai de critique intérieure

Lacan a révolutionné la théorie et la pratique psychanalytiques par une approche dont le caractère expérimental n’a cessé de se heurter aux rigidifications de la pensée freudienne.

Mais l’on sait aussi que Lacan lui-même n’a pas échappé, malgré ses mises en garde permanentes, à une telle momification de sa théorie. Aussi convient-il de soumettre cette pensée à une relecture systématique et critique qui permette d’en comprendre les articulations, d’en dégager les conséquences et d’en récuser, le cas échéant, les présupposés.