Wéi kann een e Radio verstoen, deen als « Service Public » funktionéiert? Oder anescht gefrot: wat ass den Ënnerscheed tëscht engem privaten, kommerziellen Radio, an engem ëffentlech-rechtlechen Radio? Hei treffen, och am Kader vun enger Demokratie, verschidden Siichten openeen déi, wann een genau hikuckt, net onbedéngt esou kompatibel sinn, wéi et munchmol schéngt.

Hei kann een en normativen Begrëff vum « Service public » an den Zesummenhang mat enger geleefeger, allgemenger Iddi vun der Demokratie bréngen.

An den Nopeschlänner huet sech den Radio als « Service public » am spéiden 20ten Joerhonnert haaptsächlech op e puer Genren spezialiséiert: d’Informatioun den Documentaire (méi oder wéineger komplex, direkt Developpementer iwwer spezifesch Themen), d’Kreatioun (originell an hybrid Formater, personaliséiert Entretienen, Diskussiounen, Essaien …) an d’Fiktioun (Héierspiller, literaresch Feuilletonen, …).

Dozou den Christophe Deleu:

Ces genres sont minoritaires, et s’éloignent d’une représentation traditionnelle de la radio comme média du direct, de l’éphémère, et de l’accompagnement : les œuvres relevant de ces genres supposent souvent des travaux préalable d’enregistrement, de montage, et de mixage, et exigent une écoute plus attentive que les autres programmes. Nous établissons par conséquent l’hypothèse selon laquelle la programmation de ces genres s’avère plus périlleuse que celle d’autres genres plus attractifs en termes d’audience, comme les émissions humoristiques dans le secteur du divertissement, ou les journaux dans le secteur de l’information.
[…]
Aucune radio privée, sauf exception, ne diffuse donc de documentaires, de création radiophonique, ni de fiction. Ce sont donc bien les pouvoirs publics qui permettent aujourd’hui à ces genres d’exister à la radio.

Deleu, C. (2013). Y a-t-il une spécificité du service public en matière radiophonique ? Les Enjeux de l’information et de la communication, n° 14/2(2), 95–110.

Unhand vun dier Spezifizitéit vum den ëffentlech-rechtlechen Radioen kann enn dann och e puer Problemer ëmräissen, déi mat enger (och partieller) Privatiséierung, oder esou guer nëmmen mat der Uwennung vun enger formeller Maartlogik, fir en ëffentlech-rechtlechen Radio entstinn.

>> (s’ouvre dans un nouvel onglet) »>Op Radio 100,7 liesen a lauschteren … >>>