Articles

Conspirations, délires et vérité

La notion de « théorie de la conspiration » est notoirement difficile à définir. Son histoire, depuis le XIXᵉ siècle, montre d’ailleurs ses dimensions sémantiques et ses évaluations morales incertaines et changeantes. Dans son acception la plus récente, la « théorie de la conspiration » a pris sa place parmi les nouveaux ‘arguments massue’, c’est-à-dire ces expressions quasi magiques, dont la simple mention coupe court à toute discussion et identifie l’interlocuteur comme scélérat, voire comme paranoïaque.

Qu’en est-il alors de ce nouveau crime contre la vérité menaçant, selon certains gouvernements et certains journalistes, les fondements de nos démocraties ? Comment les vérificateurs de faits autoattitrés nous protègent-ils de la désinformation malveillante et de la mésinformation délirante qui résultent des usages inadmissibles de la liberté d’expression ?
  (Lire la suite … )