Articles

L’empire de l’arbitraire

Depuis la pro¬≠mul¬≠ga¬≠tion de l‚Äô√©tat de crise au mois de mars, le gou¬≠ver¬≠ne¬≠ment a sou¬≠mis 110 ver¬≠sions de 16 pro¬≠jets de loi rela¬≠tifs √† la lutte contre la pan¬≠d√©¬≠mie, soit 1,7 pro¬≠jet de loi et 12 r√©vi¬≠sions en moyenne par mois.

Or, les d√©ci¬≠deurs poli¬≠tiques ne pr√©¬≠tendent m√™me plus √©tayer leurs l√©gis¬≠la¬≠tions sani¬≠taires sur des r√©sul¬≠tats ou des ‚Äėfaits‚Äô scien¬≠ti¬≠fiques bien pr√©¬≠cis, sur des chiffres concrets ou sur un savoir l√©gi¬≠time. Il semble donc d‚Äôores et d√©j√† admis que la limi¬≠ta¬≠tion voire l‚Äôabrogation des droits et liber¬≠t√©s fon¬≠da¬≠men¬≠tales s‚Äôav√®re poli¬≠ti¬≠que¬≠ment arbi¬≠traire. La nou¬≠velle poli¬≠tique sani¬≠taire cor¬≠res¬≠pond √† l‚Äôid√©al de la poli¬≠tique pl√©¬≠bis¬≠ci¬≠taire de l‚Äôimaginaire popu¬≠liste : les diri¬≠geants d√©cident, le peuple acclame.  (Lire la suite ‚Ķ )