Upassung a Gehorsam (6)

Au début des années 1960, le psychologue américain Stanley Milgram a mené une série d’expériences à l’université de Yale. Dans le contexte du procès Eichmann à Jérusalem et celui des études sur la personnalité autoritaire des années 1940, Milgram voulait découvrir le lien entre l’autorité et l’obéissance.


Comme figure d’autorité, Milgram faisait intervenir un scientifique qui ordonne à des personnes de punir d’autres personnes par des électrochocs, soi-disant pour une expérience d’apprentissage.

« Follow the scientist! », en somme.

Les résultats de ces expériences restent aussi étonnants qu’effrayants.

Bibliographie:

  • Blass, T. (2001). Obedience: Social Psychological Perspectives. In N. J. Smelser & P. B. Baltes (Hrsg.), International Encyclopedia of the Social & Behavioral Sciences (p. 10765–10768). Pergamon. https://doi.org/10.1016/B0-08-043076-7/01741-1
  • Elms, A. C., & Milgram, S. (1966). Personality characteristics associated with obedience and defiance toward authoritative command. Journal of Experimental Research in Personality, 1(4), p. 282–289.
  • Haslam, N., Loughnan, S., & Perry, G. (2014). Meta-Milgram: An Empirical Synthesis of the Obedience Experiments. PLOS ONE, 9(4), e93927. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0093927
  • Milgram, S. (1974). The Dilemma of Obedience. The Phi Delta Kappan, 55(9), p. 603–606.
  • Milgram, S. (2009). Obedience to Authority: An Experimental View (Reprint Edition). Harper Perennial Modern Classics.
  • Miller, A. G. (2004). What can the Milgram obedience experiments tell us about the Holocaust?: Generalizing from the social psychology laboratory. The social Psychology of Good and Evil (p. 193–239). The Guilford Press.